Culture n°13 : Le Llullaillaco

20160927_114727Llullaillaco est un stratovolcan potentiellement actif à la frontière de l’Argentine (province de Salta) et le Chili. Il est situé dans la Puna de Atacama, une région de pics volcaniques très élevées sur un haut plateau dans le désert d’Atacama, l’un des endroits les plus secs du monde. Bien que restant inaccessible à la plupart d’entre nous, il mérite d’être cité comme un des plus hauts volcans historiquement actifs au monde.

En 1999, sur le sommet de Llullaillaco, une expédition argentino-péruvienne co-dirigée par Johan Reinhard et archéologue Argentine Constanza Ceruti a trouvé les corps conservés de trois enfants incas, sacrifié environ 500 ans plus tôt. Ceci est le site le plus élevé de tombe Inca découverte à ce jour dans le Tawantinsuyu mais également le site archéologique le plus élevé du monde.

Selon les écrits de prêtres espagnols vivants à la même époque, ces enfants étaient les participants à la Capacocha, un rite sacrificiel qui s’accomplissait de façon cyclique, pour obtenir les faveurs des dieux, en leur offrant la vie d’enfants.

Les momies sont ceux d’une adolescente, surnommé La doncella (« la jeune fille »), un jeune garçon, El Niño, et une fille de six ans, surnommé La niña del rayo (« la fille de la foudre»). Le surnom de cette dernière reflète le fait que durant les 500 ans où la momie a passé sur le sommet, elle a été frappé par la foudre, brûlant partiellement le corps préservé et quelques-uns des objets cérémoniels laissés avec les momies.

Les trois momies sont exposées en rotation au Musée d’archéologie de haute altitude (MAAM) à Salta, en Argentine, afin de ne pas exposer l’une des momies pendant une période trop longue. Les momies sont généralement exposées 6 mois.

L’analyse biologique de ces momies publiées en 2013 ont permis de déterminer leur mode de vie et leur alimentation, qui comprenait en autre une consommation accrue de coca ainsi que la consommation d’alcool dans l’année précédant leurs sacrifices.


 

Llullaillaco is a potentially active stratovolcano at the border of Argentina (Salta Province) and Chile. It lies in the Puna de Atacama, a region of very high volcanic peaks on a high plateau within the Atacama Desert, one of the driest places in the world. While remaining inaccessible to most of us, it deserves to be cited as one of the highest historically active volcanoes in the world.

In 1999 on Llullaillaco’s summit, an Argentine-Peruvian expedition co-directed by Johan Reinhard and Argentine archaeologist Constanza Ceruti found the preserved bodies of three Inca children, sacrificed approximately 500 years earlier. This is the highest Inca burial so far discovered in Tawantinsuyu and is the world’s highest archaeological site.

According to contemporary writings by Spanish priests, these children were participants in qhapaq hucha, a sacrificial rite that occurred in celebration of key events in the life of the Inca emperor.

The mummies are those of a teenage girl, nicknamed La doncella (« the maiden »), a young boy, El Niño, and a six-year-old girl, nicknamed La niña del rayo (« the lightning girl »). The latter’s nickname reflects the fact that sometime during the 500-year period the mummy spent on the summit, it was struck by lightning, partially burning the preserved body and some of the ceremonial artifacts left with the mummies.

The three mummies are exhibited at the Museum of High Altitude Archaeology (MAAM) in Salta, Argentina, in a rotating fashion, so as not to expose any of the mummies for too long a time at once. Mummies are typically rotated in the exhibit every six months.

Biological analysis of these mummies published in 2013 found significant lifestyle and diet evidence, which included increased coca and alcohol consumption in the year prior to their sacrifices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *